Eden-Avenue

Forum de rencontres amicales
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Graisses cachées... sachez les débusquer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Havana
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1954
Age : 36
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Graisses cachées... sachez les débusquer   Dim 29 Avr - 23:13

Graisses cachées... sachez les débusquer

Alors qu'on nous conseille de manger moins gras pour rester en bonne santé, les sources de lipides n'ont jamais été aussi difficiles à identifier. Repères pour s'y retrouver parmi les graisses qu'on voit... et celles qu'on ne voit pas. Deux grandes catégories de lipides Elles donnent juste du goût aux aliments La qualité n'est pas toujours au rendez-vous C'est la santé de nos artères qui est en jeu Evitons le « mauvais » gras Zoom sur un repas industriel Combien de lipides ? Deux grandes catégories de lipides
Samedi matin. De retour des courses, vous rangez vos emplettes : poêlées de légumes et poissons cuisinés au congélateur, entrecôtes, barquette de carottes râpées et petits-suisses au réfrigérateur, biscottes et briques de potage dans le placard... Mais savez-vous que ces aliments ont un point commun ? Ils contiennent, naturellement ou non, des « graisses cachées ». Schématiquement, notre alimentation apporte deux grandes catégories de lipides. Les visibles, qu'on peut choisir et doser soi-même (noix de beurre sur de la purée, touche de crème dans un potage, cuillerée d'huile sur une salade de crudités...). Et les « cachées », déjà présentes dans les aliments, qu'on ne distingue pas forcément au premier coup d'oeil. Ce sont d'ailleurs elles qui constituent l'essentiel des graisses ingurgitées chaque jour. « En moyenne, nous consommons entre 85 et 100 g de lipides par jour, souligne le Dr Patrick Serog, qui se répartissent entre les visibles (environ 30 à 40 g) et les cachés (à peu près le double). » Mais « caché » ne signifie pas forcément « mauvais ». Nombre d'aliments non transformés (viandes grasses, poissons gras, fromage, jaune d'oeuf, produits laitiers entiers, avocat, amandes, noix...) en contiennent et nous apportent ainsi des acides gras variés. Dans l'absolu, une alimentation équilibrée permet donc de couvrir harmonieusement nos besoins en lipides. Elles donnent juste du goût aux aliments
Tout se corse quand s'ajoutent les lipides des produits industriels, type plats cuisinés. Agissant comme des exhausteurs de goût, les graisses sont en effet largement utilisées pour améliorer la « palatabilité » des aliments, c'est-à-dire le plaisir gustatif, ou simplement afin de camoufler un manque de saveur. Voilà comment on trouve des potages aux légumes apportant 9 g de lipides par bol de 25 cl, alors que l'on peut tout à fait s'en passer ! Idem pour les salades déjà assaisonnées, bien plus grasses que celles préparées maison. Et entre deux produits similaires, comme des couscous surgelés, des potages, des pizzas, des lardons, du jambon, des charcuteries ou même du surimi, la quantité de lipides peut varier du simple au double en fonction des marques ! La qualité n'est pas toujours au rendez-vous
Pour vous y retrouver et choisir les produits les moins gras, comparez donc les tableaux de composition nutritionnelle. Et si vous achetez un plat préparé, le rapport protéines sur lipides (voir encadré page suivante) vous renseignera sur son équilibre.

Après les quantités utilisées, reste le problème de la qualité. Rentabilité oblige, les industriels préfèrent évidemment choisir les matières grasses les moins onéreuses, qui se classent aussi parmi les moins intéressantes sur le plan nutritionnel. C'est ainsi que les huiles de palme et de coprah, les margarines ou même la graisse de hareng (dans les biscuits apéritifs) figurent bien souvent au programme ! Jetez aussi un oeil sur l'étiquette d'un paquet de biscuits ou de biscottes. Avez-vous déjà remarqué le terme « hydrogéné » ? « L'hydrogénation est une technique fréquemment utilisée par les industriels, explique le Dr Serog. On ajoute de l'hydrogène à des graisses insaturées pour les faire passer ainsi de l'état liquide à l'état solide à température ambiante. » A l'arrivée, on obtient des acides gras « trans », qui assurent un aspect et une conservation satisfaisants, mais qui se comportent, pour notre organisme, comme des graisses saturées. C'est la santé de nos artères qui est en jeu
A l'inverse des graisses insaturées, qu'on trouve notamment dans les huiles végétales crues, les poissons gras ou les oléagineux, les saturées ne sont pas utiles, car l'organisme les produit lui-même. « Elles entrent, certes, dans la construction de certaines cellules, explique le nutritionniste, mais en très petites quantités. En excès, elles favorisent les troubles cardio-vasculaires, l'infarctus du myocarde et les thromboses. Et elles augmentent le taux de "mauvais" cholestérol LDL. » En avril dernier, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) a remis un rapport sur les acides gras trans et leurs effets sur la santé. Il stipulait que, lorsque leur consommation « dépassait 2 % de l'apport énergétique total, les risques de maladies cardio-vasculaires augmentaient significativement. Or, 5 % de la population et 10 % des garçons âgés de 12 à 14 ans atteindraient cette limite ». L'AFSSA recommande, entre autres, de fixer des teneurs maximales pour les produits où il est possible de maîtriser les acides gras trans (huiles, margarines, viennoiseries...) et de mentionner la quantité sur l'étiquette. Une façon, aussi et surtout, d'attirer l'attention des consommateurs et des industriels sur ce problème de santé publique. Evitons le « mauvais » gras
Dans tous les cas, choisissez des produits qui contiennent le moins possible de graisses hydrogénées. Pour cela, sachez que les différents ingrédients sont listés par ordre décroissant. Si le terme « matière grasse végétale hydrogénée » arrive en tête de liste, comparez avec une autre marque. Les lipides sont indispensables à la santé, mais rien ne vous oblige à absorber des graisses de mauvaise qualité. La prochaine fois que vous ferez vos courses, mettez en application ces quelques règles. Et gageons que votre panier s'allégera de quelques graisses superflues ! Zoom sur un repas industriel
1 barquette de crudités carottes-céleri assaisonnées (180 g) 8,2 g (lipides)
1 cordon bleu de dinde à cuire sans matière grasse ajoutée 14 g (lipides)
200 g de poêlée de légumes surgelée à la catalane 13 g (lipides)
1 tranche de pain de mie industriel (20 g) 1,2 g (lipides)
1 pot de Crème de yaourt 6,25 g (lipides)
1 café et 2 gaufrettes fourrées praliné noisette 5,8 g (lipides)
Total : 49,65 g (lipides)

L'avis du nutritionniste. Sans ajouter de matière grasse, ce repas apporte des lipides d'origines variées et pas toujours précisées : huile de colza dans les crudités, huile végétale (mais laquelle ?) dans la poêlée, beurre et fromage dans l'escalope, graisses végétales dans les biscuits. Avec le petit déjeuner, on dépasse les 100 g quotidiens, ce qui est trop. Un menu préparé à la maison à partir d'ingrédients frais et assaisonnés soi-même aurait pu être deux fois moins gras ! Combien de lipides ?
1 poignée de cacahuètes (35 g) 17,7 g (lipides)
1 grande biscotte briochée 3 g (lipides)
1 esquimau « classique » (version allégée : 10 g) 15 g (lipides)
1 yaourt à la grecque (125 g) 12 g (lipides)
1 barre chocolatée (47 g) 12,3 g (lipides)
1 portion de gruyère (35 g) 10 g (lipides)
1 sandwich jambon beurre 16 g (lipides)
1 bol (25 cl) de velouté de légumes sautés en brique 9 g (lipides)
6 olives noires 21,6 g (lipides)
1 part de moussaka 36 g (lipides)
1/2 avocat (75 g) 10 g (lipides)
1 pain au chocolat 14,1 g (lipides)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-avenue.superforum.fr
 
Graisses cachées... sachez les débusquer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OGM : La face caché d'une multinationale qui n'a peur de rien, même pas de tuer...
» Connaissez-vous "la face cachée" d'ANGELINA JOLIE?
» Sachez que...
» Mon talent caché
» Je recherche sachez jaser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden-Avenue :: ESPACE DETENTE :: Bien-être-
Sauter vers: